Back on track

Et nous voilà de retour à la case départ ou presque. Ça devrait être fingers in the nose puisqu’on connaît la ville, le pays et la langue.

En passant, je le dis: je n’ai jamais entendu un Américain utiliser cette expression. Il doit y avoir trop de bactéries imaginaires dedans.

En fait c’est très loin d’être easy-peasy (ça c’est l’expression locale).

Je trouve même que notre vie ressemble à une tasse de café serré.

J’aime l’odeur du café mais je n’aime pas le goût, je le crains même: trop d’amertume, trop d’intensité dans un si petit endroit. On dirait un pot de chambre qui a rétréci. Du coup je le renifle puis je le dilue intensément dans deux cents millilitres de lait. Oui je suis faite comme ça.

Le goût du café ristretto. Trop vite, trop intense, trop amer mais qui sent bon.

Les petites misères qui s’accumulent comme un excès de marc de café et les volutes tendres de ceux qui nous dorlotent.

La crasse connue de cette ville qui se heurte à mes souvenirs d’une Amérique impeccable. Les jolies jupes et les Françaises en été, les tenues de sport neutres et consternantes des Américaines. La maison sale, les livraisons en retard, une arnaque sur le Bon Coin. Un poulet délicieux, un paquet de mes biscuits favoris, un barbecue à la dernière minute.

J’aime toujours les Granola.

Il faut reprendre le goût de cette vie française dans un tourbillon de cartons, de démarches et de visites. Chaque minute se concentre un peu plus et un peu mieux. 

Il faut de temps en temps que ça s’arrête. Que l’esprit respire et les expériences nouvelles se rangent dans le cœur reposé! Un thé léger et par la fenêtre la répétition de l’orchestre des instruments à vent du conservatoire qui est en face. 

Des musiques de westerns pour la mélancolie.

  

Publicités

Une réponse à “Back on track

  1. Bon retour belle américaine ! Fais une liste des choses positives de ce que tu retrouves ici (il y en a tout de même 😉 et pour les coups de blues, fais confiance en la Providence, si tu dois être là où tu es, c’est que tu y es attendue ! C’est ce que je me dis en ce moment où le temps me fait cafarder (aaah ! l’arrière saison espagnole….).
    En tout cas moi, je suis ravie à l’idée de te revoir et de revoir mon filleul!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s