please sanitize

Un de mes amis m’a envoyé une vidéo de mon fils aux scouts en train de se laver (oui ça arrive). Comme mon pote est un blagueur, le commentaire disait: parce qu’on ne plaisante pas avec l’hygiène aux US.

Haha tu ne crois pas si bien dire, homme.
L’autre jour j’étais à l’église parce que je suis une femme très pieuse évidement. Au moment de la paix du Christ, on se serre la main comme le veut le rituel. Ma voisine adorable et rangée, dégaine alors comme un revolver, un petit désinfectant antibactérien (à la fraise) et s’en met trois gouttes. Je mets au défi quiconque de continuer la messe dans un tel contexte: d’odeur (fraise chimique pur jus) et de fou rire (bouche tordue, yeux au ciel).

Oui le désinfectant se dégaine comme un flingue. Parce que l’Amérique est en état de guerre.

Contre les microbes. Les maladies aussi. Le monde de la bactérie. L’ennemi number one. La suprême terreur avant les terroristes.

Cela peut avoir des bons côtés. A l’école on renvoie le moindre pou à la maison avec le mouflet et ce dernier ne revient que si la tête a été lavée de tout soupçon. Si on faisait cela en France, on mettrait au chômage toutes les journalistes de la presse féminine pendant le mois de septembre, qui n’auraient plus de conseils débiles et inefficaces à donner. Le seul conseil valable est de renvoyer à leurs poils, tous les parents qui disent que les poux partent tout seuls (envie de meurtre).

Mais les Américains sont des warriors: ils ne s’arrêtent pas là. Eux seuls savent traquer le moindre méchant: le communiste, le musulman et le microbe.

L’eau sera toujours servie avec des glaçons pour tuer les bactéries. Et tantpis pour le mal au ventre. Dans les toilettes des bureaux, de certains restaurants et parfois les écoles, on lit: SE LAVER LES MAINS PEUT SAUVER DES VIES.

(Petit tuyau: si on a la colique dans un restaurant parce qu’on a bu trop d’eau glacée, on peut quand même être un héros en se lavant les mains)

On fait des provisions aussi en cas de guerre. Pardon d’épidémie.Dans la liste des fournitures scolaires, et quelque soit le niveau, en plus de la traditionnelle boite de mouchoirs, on demande des lingettes javellisées et une grosse bouteille de désinfectant pour les mains.

Et non, ami sarcastique (parce que j’y ai pensé), ce n’est pas pour la sniffette en fin de journée de la maitresse. Tous les jours, on passe une lingette partout même dans les endroits les plus improbables.

Et surtout. Surtout. On se désinfecte les mains vingt fois par jour. Avec le super pouvoir magique du désinfectant antibactérien, on se débarrasse de tout soupçon de parasite, l’ombre de la maladie s’efface au profit d’une société glorieuse où tout le monde est en parfaite santé, prêt à bosser comme un fou.

Le lavage de cerveau n’est pas une option. Peu importe que les études prouvent qu’à force de tuer les microbes, on a développé les allergies, peu importe qu’à force d’utiliser le hand sanitizer, les antibiotiques fassent moins d’effet.

On peut néanmoins introduire dans le protocole une touche de de fantaisie: le sanitizer à la pomme ou à la fraise. C’est un cadeau  très populaire ici pour les petites copines, le mini désinfectant qu’on accroche à la lunch box, pour ne  pas avoir à marcher jusqu’aux toilettes et sentir délicieusement la pomme chimique authentique. J’ai poussé des cris d’orfraie un jour devant le parfum lavande française. Au grand désespoir de mes filles, j’ai dit NON. Le fleuron de l’odeur de propre à la française ne peut être pris en otage dans le processus sanitaire américain.

Désinfecter ou laver? That is the question.

Il m’a été donné de voir une publicité étonnante. Un homme voulant changer la couche de son fils le pose fesses nues sur le plan de travail de la cuisine. La maman arrive magique avec ses lingettes désinfectantes. Heureusement qu’elle avait ses Clorox! Ma suggestion: acheter une table à langer.vacances_2014 019

Publicités

6 réponses à “please sanitize

  1. Il y avait trop longtemps que j’étais passée ici! Tes posts sont à chaque fois un régal! Le contraire des US, ça doit être Marseille, ville sale, bcp de gens qui puent et dans certains endroits publics, absence totale d’hygiène!!! Donc moral de l’histoire, si tu veux rendre fou un amerloc, offre lui un voyage à Marseille!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s