NY road #9

Attention c’est ambiance Points de vue Images du monde mais en version musée.

On poursuit notre passion JFK.

D’abord le retour aux sources, dans la maison de vacances à Cape Cod. Ou presque, parce qu’on a n’a jamais réussi à apercevoir ne serait-ce qu’un volet de la fameuse maison, où l’on voit les enfants super épanouis et super sages de la famille Kennedy. La réflexion de JFK à ce sujet est mythique: mon père était sévère mais c’est normal dans une famille de neuf enfants. On a vraiment loupé un truc avec nos sept.

Boston où il a été sénateur.

Puis Harvard parce que le père et le fils (il ne manque plus que le saint esprit) ont fait Harvard.
(Je peux le dire à mon tour: j’ai été à Harvard. Peu importe que ce soit deux heures à courir après deux mouflets enragés par trop de visites. Je le redis: j’ai été à Harvard. À sortir après quelques verres dans un dîner mondain. Et hors contexte évidement)

Dernière étape dans l’idolâtrie. Le musée sur JOHN F KENNEDY.

Un musée pas barbant du tout. À l’américaine, vivant, avec des objets et des films, des réflexions amusantes, l’univers du président aussi bien à la maison blanche qu’à la maison avec reconstitution de ses bureaux en vrai aussi bien que des petites expos rapides sur les différents faits politiques.

Il faut dire qu’en un peu plus de deux ans de règne, il s’est fait la complète: crise de Cuba, programme spatial, Martin Luther King en plus de la popote classique d’un pays grand comme les US. Conférence de presse tous les 15 jours. On lui demande s’il est pour ou contre la fessée. Il répond pas à l’école mais pourquoi pas à la maison pour éviter une trop lourde charge pour les maîtresses si les enfants étaient trop indisciplinés. Rien que ça du haut de ses 42 ans.

Le musée fait découvrir aussi les gens et les lieux qu’il aimait. La fameuse maison de Cape Cod, comme quoi rien ne sert de faire la paparazza quand d’autres ont fait le job avant. Mais aussi ses enfants, neveux et nièces venant saluer l’hélicoptère qui l’emmène à Washington pour la première fois, Bobby son frère et sa voix terriblement sensuelle et surtout Jackie.

Ah Jackie… La vraie raison de ce musée? Ses robes, son air rangé, son goût pour les belles choses. J’ai même pris en photo (ci-dessous pour les copines de Jackie comme moi) une petite rédaction de Jackie sur l’importante d’être gentille. C’est parfait. Elle paraît si gentille dans ses vidéos et interviews avec sa voix affectée et niaise que je me suis demandée si elle ne le faisait pas exprès. Timidité ou bêtise? Non Jackie ne peut pas être bête, c’est impossible. Je ne pourrais le supporter. J’aime mieux le mot stratégie: passer pour une femme rangée alors que dans sa tête on ne l’est pas. C’est ça.

À la boutique de souvenirs je suis repartie avec un bouquin complet de toutes les photos que le magazine Life a prises d’elle. La totale quoi.

IMG_3973-0.JPG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s