Groceries and so on

Un épisode de grosse neige. 4 jours coincée chez soi avec un charmant mari et de discrets enfants. Le rayon de soleil ressemble à la porte de la prison qui s’ouvre. Réflexe de maman: les courses.

Oui je fais mon coming out: j’ai pris mon pied vendredi dernier à faire mon plein de courses. Un besoin de me prouver que la vie n’était plus suspendue à un flocon de neige.

Mais les courses dans un supermarché américain c’est aussi une poésie de chaque allée. Un inventaire à la Prévert dans sa version très libérale?

Mes roses viennent de Colombie. Peut-être que les roses américaines ont disparu?
Un soda si rose qu’il a taché la table pour toujours.
Un échange de recettes devant les citrons verts. À moi le poulet basquaise version antillaise. Des cocktails pour l’Américaine.

Des tubes d’herbes fraîches. Bien tassées elles seront prêtes à sortir comme du dentifrice sur la viande.
12 margaritas au goût fraise.
Une dame qui fait tous les rayons pour me trouver ma pâte à raviolis chinois . C’est pour faire des mini lasagnes.
Des gâteaux à la crème dans le thème de l’anniversaire du kid. Ou avec de la crème verte pour Noel, de la crème bleue pour le 4 juillet, de la crème orange pour l’équipe de foot.

Du raisin garanti sans pépin. On ne sait pas bien comment.
Des chamallows en forme de cœur parce c’est la saint Valentin.
Des chocolats en forme de cœur parce que c’est la saint Valentin.
Une vieille dame qui se dandine et qui fait tous les rayons pour me trouver du lemon curd.
Un rayon café à emporter. Ou soda à s’enfiler.
Du lait frais dans un jerrican de 4 litres. Pas de lait à conserver dans le garage.

12 pastilles effervescentes pour colorer le bain des petits.
Des bébés carottes sans peau pour que les enfants aiment les légumes.
Des légumes déjà coupés en boîte fraîcheur pour les mamans plus très fraîches en fin de journée.
Un rayon dit ethnique pour embrasser en cachette les tablettes de chocolat Milka et mes Granola chéris.
Dix airs offusqués de la caissière à chaque fois que je viens avec mes sacs de course. Des milliers de sacs plastiques qui s’empressent de polluer.

Des petites voitures caddies pour les clients fatigués. Des grands caddies en forme de voitures pour les enfants agités.
Une très très grosse dame qui pleure à l’entrée du supermarché parce que son mari n’arrive pas assez vite avec la voiture. Elle a très mal aux jambes. C’est vrai que ce qu’on aperçoit sous la corpulence de la dame ressemble à deux béquilles de nain portant une baleine.

J’essaye de consoler la dame. Sans succès.

Et ma partie préférée: on me remplit mes courses. On me pousse le caddie. On me met tout dans la voiture.

Tiens pour fêter ça je vais prendre un café à emporter.

20140218-105011.jpg

Publicités

9 réponses à “Groceries and so on

  1. Des bébés carottes sans peau pour que les enfants aiment les légumes = ça aussi en France…

    Un rayon dit ethnique pour embrasser en cachette les tablettes de chocolat Milka et mes Granola chéris = j’aime le « ethnique », comme led herbes de Provence au rayon « exotique » en Suisse…

    (euh… the same one with tea ? or coke ?)

  2. Alors rassure-moi, les jours d’école que vous avez ratés, ils sont pris sur vos vacances, right ? Nous on part quand même comme prévu pdt le spring break, St Augustine, Charleston, Savannah (deux villes vues sur ton blog il me semble), Jacksonville, et retour dans notre Floride paumée … On en profite, ce sont nos dernières vac’ avant le grand retour …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s