Thanksgiving

Un mois sans vous écrire? What a shame!

Pourtant il s’en est passé des choses essentielles à ma vie: un voyage à Washington et Thanksgiving. On racontera dans le désordre peu importe!

Comme j’étais prof dans ma vie d’avant je m’en vais vous conter l’histoire de Thanksgiving.

1620. Dans un bateau des potes dissidents et entassés d’espoir. On notera au passage comment de dissident anglais on s’appelle en arrivant à Plymouth, pèlerin. Une preuve supplémentaire que l’habit peut faire le moine et que notre façon de s’habiller peut devenir une figure historique, n’est-il pas? À peine arrivés, paf la moitié meurt de maladie ou de faim. Comme dans toute histoire américaine il faut du combat, un contexte difficile, un truc à vaincre et surtout se battre contre le désespoir ça fait toujours bien. Et voilà les Indiens qui débarquent dans leur version au-début-on-était-des-gentils. Pour partager les fruits de leurs récoltes: dindes, pigeons, maïs, cranberries (pas le groupe de zik enfin les airelles). Bref tout le monde est gentil et mignon et c’est le rêve. Peut-être le premier rêve américain.
Fin du film? J’ai oublié de citer, comme ça se fait ici notre bon George Washington qui institutionnalise cette fête touchante en 1789 (pendant que d’autres s’entretuent tranquillement, les Américains eux au moins bâtissent une terre de lait et de miel):
« Considérant que c’est le devoir de toutes les Nations de reconnaître la providence de Dieu Tout-puissant, d’obéir à sa volonté, d’être reconnaissantes pour ses bienfaits, et humblement implorer sa protection et sa faveur, et tandis que les deux Chambres du Congrès m’ont, par leur Comité mixte, demandé de recommander au Peuple des États-Unis qu’un jour public d’action de grâce et de prières soit observé en reconnaissance aux nombreux signes de faveur de Dieu Tout-puissant, particulièrement en ayant donné au Peuple les moyens d’établir pacifiquement une forme de gouvernement pour sa sûreté et son bonheur. »

J’en ai les larmes aux yeux.

C’est une fête déconcertante Thanksgiving. D’abord parce que c’est la seule fête qui ne succombe pas au libéralisme: pas de personnages gonflés à l’hélium comme à Halloween ou Noel qui envahissent les jardins de couleurs Disney, pas de décorations de portes, lumignons et autres grotesqueries, simplement de la dinde en promotion et du maïs en feuilles pour décorer la table, la citrouille de Halloween a été, une fois n’est pas coutume recyclée et non jetée en soupe ou tarte.

Les familles se retrouvent, se donnent la main autour de la table (la larme à l’œil forcément puisqu’il y a du FEELING) et disent ce pourquoi chacun veut dire merci.

Et ça j’aime bien.

À dire entre parenthèses: c’est probablement la seule fête où l’on veut bien reconnaître que les Indiens étaient les vrais premiers Américains et qu’on sait comment ils seront gentiment et posément massacrés et spoliés par la suite, c’est un étrange paradoxe.

Et surtout…

Parce que l’Américain ne se refait pas….

Le lendemain c’est Black Friday le jour de l’année où tout est bradé à plus de 50%! N’est-il pas encore plus merveilleux de rendre grâces quand on sait qu’à minuit il y a déjà la queue devant toutes les grandes enseignes pour claquer encore un peu plus et rendre grâces toujours un peu plus?

Yeah!

20131207-081453.jpg

Publicités

7 réponses à “Thanksgiving

  1. La conclusion est juste énorme!!!! j’e me bidonne devant mon ordi et mes enfants me regardent, médusés et se demandant si je n’ai pas perdu le peu de tête qu’il me reste… Black Friday… je n’en avais jamais entendu parler mais ça valait (encore plus que d’habitude) de te lire jusqu’au bout!
    merci et bon WE!

    • En fait la foule c’est moyennement mon truc! Je comprend qu’on ait besoin de faire des bonnes affaires mais autant rendre ça fun: faire un déjeuner de copines etc. Si c’est pour se bagarrer pour la moindre culotte: crotte!

  2. Franchement, Black Friday version US me fait peur. Ils essaient de faire pareil au Canada mais ça ne prend pas trop, heureusement! Boxing Day me suffit déjà…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s