Me in wonderMon?

En ces jours de fête des mères, voici l’histoire merveilleuse de la maman parfaite.

Il y a bien bien longtemps et surtout dans des contrées oubliées (mlaheureusement pour nous) les mamans parfaites n’existaient pas. Peu après la naissance, et après la messe de relevailles, une fois l’enfant mis sur pattes, on donnait un gros coup de pied aux enfants qui les expédiait en fonction de son statut social dans les champs ou chez la bonne.

Et puis un jour merveilleux et extraordinaire, la maman parfaite a vu le jour. C’était dans les années 50: elle était le fruit délicieux du mariage de la machine à laver et du four électrique. Comme elle était magique, la maman parfaite a su tout de suite tout faire. La cuisine le ménage le repassage les courses les enfants.

(bon d’accord sur ce dernier point en-dehors de Marie-Thérèse dans la Vie est un Long fleuve tranquille tout le monde sait faire).

Comme la maman parfaite ne devait pas se plaindre, elle décida de martyriser à son tour des générations futures de petites filles innocentes dans leurs smocks et gros noeuds.

Sauf que ce modèle s’est plus ou bien transmis.

(Et c’est bien mon drame)

Car la maman parfaite a mal voyagé à travers les générations et surtout jusqu’en France.

Foudroyée par le siècle des Lumières, libérée par Simone de Beauvoir et enivrée du bonheur d’être une dame à Paris, la maman parfaite a sorti ses clopes et ses copines, rangé l’enfant à sa place (voir l’excellent livre de Pamela Druckerman) et s’est faite une petite vie fun où elle ne se laisse pas déborder.

La Frenchie maman parfaite est ZEN. ou du moins c’est son but. Elle se donne le temps de prendre une douche en sortant du sport, elle se donne le temps de prendre l’apéro avant de lancer les bains, elle maitrise les devoirs du soir après le boulot, elle s’autorise mentalement à souffler.

Son expression favorite: je GERE. Ca c’est la Frenchie Mommy.

Mais moi j’habite désormais au vrai pays des WONDERMONS.

La wondermom est un concept vraiment novateur: elle est le fruit choisi d’une voiture énorme dans laquelle elle met deux gamins max sinon elle n’a plus de place par principe et d’un téléphone portable dernier cri duquel elle peut texter au volant sans risquer de mettre en péril ni ses cheveux qui tiennent tout droit ni ses ongles impeccablement manucurés et résistants à monsieur Propre (super propre tellement qu’on se voit dedans, pardon pour la digression).

Son expression favorite: it is CRAZY. Ca c’est la US Mom. Elle est terrible parce qu’elle ne s’arrête JAMAIS.

Elle sait faire des cupcakes en forme de balles de baseball ET elle comente tous les matchs de ses enfants (en moyenne un à deux par jour), elle révise avec son petit les lettres apprises en petite section ET elle écrit un mot d’excuse au grand pour ne pas faire ses devoirs parce qu’il y a trop de matchs, elle sait emmener ses enfants d’une activité à l’autre sans interruption (traduire ni clope ni café) ET résister à la tentation de glander avec ses enfants devant un film.

Et quand elle est at home ses enfants peuvent mettre tout le bazar qu’ils veulent, elle a ses super lingettes antimicrobes CLOROX qu’elle dégaineplus rapidement qu’un cowboy son flingue. La Wondermom fait des kilomètres de voiture mais aussi de gateaux, de vernis, de brushings, elle ne compte pas les heures de bénévolat à l’école. Elle fait meme des nocturnes: bébé, lessives ou mails au choix. Je reçois ainsi des mails de mes amies américaines entre 11 heures du soir et 4 heures du matin.

J’ai même entendu parler d’une maman qui se levait à 3 heures du matin: de 3 à 4 elle court, de 4 à 5 elle fait ses lessives, de 5 à 6 ses cheveux et ses ongles et puis elle s’occupe de ses enfants.

Ca m’a tellement fatiguée cette histoire que depuis je bulle  dans mon canapé, avec mes copines, mes enfants, les enfants de mes copines. On fait pas grand chose. Des calins et des rires. Frenchies Mommies.

Copie de usa_easter2_2013 034

Publicités

31 réponses à “Me in wonderMon?

  1. C est tout à fait ca ! Et as-tu vu les mums qui profitent des courses pour interroger leurs 3 ou 4 enfants sur la couleur des tomatoes avec un grand sourire alors que toi tu les achètes à coup de lolly pops ou tu leur hurle dessus pour qu’ils se tiennent correctement et qu on en finisse avec cette corvée … Je suis partagée suivant ma fatigue et humeur entre fascination et grande hargne !!!

  2. Yep, on a ce modèle aussi au Canada. Et n’oublie pas les « sanctimommies » qui t’abreuvent de conseils et te font culpabiliser à mort.

    Je ne suis pas une mère parfaite… mais alors pas du tout. Et je ne me vois pas mettre l’enfant au centre de ma vie, ou plutôt pas faire tourner mon existence autours de lui, je ne trouve pas ça sain. Évidemment qu’ils tiennent une place de choix dans notre vie… mais savoir prendre du recul, c’est pas mal aussi.

    Pis j’aime pas les cupcakes 😆

  3. Bravo, j’adore ce billet. De mon côté, j’ai assumé depuis longtemps d’ être la mère imparfaite (des deux côtés de l’Atlantique) ; j’essaie de ne pas trop mal le vivre!

  4. Pourrais-tu faire discrétos une petite étude de leur alimentation ou mode de vie? Elles prennent quoi? Sérieux y a forcément un truc ???

    Bon, je comprends que tu culpabilises mais vu de la Tour Eiffel, promis, elles font pas envie !

  5. J’ai les mêmes ici : l’expat’ américaine. Elle est trop forte, elle a aussi créé la branche libanaise de la Leache League et explique sur Faceb##k son merveilleux accouchement à la maison. Ah j’oubliais, elle et ses amies sont aussi en train d’ouvrir un daycare pour les enfants réfugiés syriens.
    No comment sur l’expat’ française.
    Les lebanese mums ont exactement la même apparence et presque le même emploi du temps mais tu leur ajoutes leur inséparable employée de maison philippine ou éthiopienne qui porte le sac et tient la main du petit dernier pendant que la mum en question continue sa formidable conversation avec sa cop’s, accompagnée elle aussi de sa progéniture et de son ou ses employées étrangères.
    Plusieurs de mes collègues viennent m’interroger régulièrement sur « comment je m’en sors toute seule ? » je réponds en général : « Y’a plus de poussière et de bazar que chez toi ! » Elles hallucinent, elles n’arrivent pas à imaginer leur vie de mère de famille sans personnel à la maison !!!
    De toute façon, dans tous les cas, on passe pour l’extra-terrestre de service, non ?

    • Je visualise la scène ça doit être mortel!!! Je crois fondamentalement qu’il y a dans le monde une spécificité des mamans françaises: on se prend peu la tête! Et j’espère que cela restera longtemps comme ça.

    • Alors ça c’est le plus fou: tous les matins brushing ongles et ça passe une heure dans sa salle de bain. Et on apprend ça à ses filles dès 12 ans. Horrible à cet âge.

  6. Hahaha, une Maman anglaise (seulement marginalement mieux que l’américaine) m’a demandé la première fois que je l’ai rencontrée dans quoi je stockais les purées de mes filles et apparemment « les petits pots du supermarché n’était pas la réponse attendue »! Depuis elle ne me parle plus vraiment…

  7. Ca m’a l’air sympa tes canape-parties, j’peux venir meme si je fume pas? Franchement pour commencer sa journee a 3h du mat, faut etre insomniaque. Moi, ce que j’en dis, c’est que leur alimentation les rend dingues.

    • Cette alimentation fait forcément beaucoup de dingue. Pour moi à la base le manque de sommeil et le rythme de vie intense jouent pour beaucoup aussi..

    • Clair! Mais je suis bluffée par le dévouement forcené de ces américaines. Et moi qui pensais être assez dévouée! J’en ai pris un coup au moral au début, maintenant ça me fait bien rire!

  8. Traverser l’Atlantique avec ses 7 enfants pour suivre son mari, s’installer dans un nouveau pays aux mœurs parfois fort différentes des nôtres vaut, à mon sens, largement le titre de Wondermom de l’année !
    Vous les imaginer ces américaines débarquer en province….
    Et puis, franchement, entre une famille de 2 enfants et une de 7, quel gap!
    Chez vous il y a immanquablement plus de câlins, bisous, coups de gueule, colères, disputes et réconciliation… plus de vie, et plus d’amour. N’est-ce pas cela qui compte ?

    • Effectivement plein de câlins dans cette famille! Mais je ne me sens plus en comparaison. Ça l’avait fait au début parce que j’étais déconcertée par la nouveauté, maintenant en fonction des jours ça m’amuse ou ça m’agace!

  9. Je sais pas comment j’ai fait pour sauter ce super article! Ici les mães brésiliennes sont à l’antipode des amiéricaines. Elles me demandent souvent si je suis TOUTE SEULE à m’occuper de mes 3 fils toute la journée. Non mais vraiment, comment je fais pour m’occuper de mes enfants ET nettoyer la maison (hm, ça c’est relatif) ET faire à manger, c’est un mystère!!! Parce qu’ici on a soit une employée domestique (qui fait le ménage la bouffe et parfois la nounou) ou alors on a les grands-parents qui vivent dans la cabane au fond du jardin… Alors forcément je dois être surmenée! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s