Easter bunny

Pour racheter mon comportement récemment indécent, je m’en vais vous conter comment les fêtes de Paques se fêtent ici.

En un mot c’est vachement merry.

Merry est un mot qui m’a toujours fait sourire parce qu’il chatouille l’oreille, lui susurre des promesses de rires béats, il est beaucoup utilisé à Noel, on se dit régulierement Merry Christmas avec un un air extasique de Père Noel sous Prozac.

Paques c’est à peu près pareil pour les Américains: même air jovial, même joie dans les préparatifs.

Mais on dit Happy Easter. Pourquoi? Probablement parce que ça fait plus sérieux. On se réjouit intérieurement. C’est vrai qu’on dégaine les oeufs pour les gamins, mais Paques c’est aussi pour les grands l’occasion de se dire que le printemps est revenu, et pour les Chrétiens, de se rappeler qu’après la mort, tout n’est pas foutu. Donc c’est une fête de grands, un truc un peu intellectualisé, histoire de se rappeler que les jours se succèdent les uns aux autres parce qu’on espère. Un peu ou beaucoup au choix.

Bref si on veut faire le finaud anglophone, l’ambiance ici est plus merry que happy. Encore une fois, le bonenfantisme américain signe sa façon de fêter toute chose: simple, enfantin, jovial, basique et surtout généreux selon les 3 D du celebrate: on Dépense beaucoup, on Décore beaucoup, on Donne beaucoup.

En France, on dégaine le gigot pascal qu’on a étouffé au four pendant sept heures sous peine de regard glacé de la belle-mère qui s’étoufferait à son tour de chagrin qu’on ne respecte pas les sacro-saintes traditions qui font sans aucun doute la gloire du patrimoine français.

En France, on jette rapidos les oeufs en chocolat dans le jardin ( à Paques il faut NECESSAIREMENT un jardin sinon ça ne le fait pas, c’est tout), et on cadenasse les enfants à l’extérieur en leur disant que ça va être génialissime de se geler à chercher trois crottes chocolatées (et surtout surtout pendant ce temps on reste au coin du feu à siroter un verre de Chartreuse, parce qu’encore une fois cette année -et c’est une surprise!, il fait tellement froid).

En France, on fête Paques comme le reste: MI-NI-MA-LIS-ME. La seule question cruciale (c’est le cas de le dire) est de savoir si on passe Paques chez Maman ou Belle-Maman, comme il n’y a pas l’enjeu des cadeaux et du foie gras, généralement ce n’est pas trop source de fight conjugal.

On ne le dira jamais assez, ici SEUL COMPTE LE FUN.

Exit les cloches de Paques (tout le monde le sait au fond, la cloche c’est celui qui cache les oeufs et ne se souvient plus où ils sont), place au EASTER BUNNY.

Je répond tout de suite à la question: quelles sont les fonctionnalités du Easter Bunny?

Il dépose les oeufs AVANT la messe du dimanche: les Américains sont TROP gentils pour faire attendre leurs enfants.Il prépare aussi et c’est indispensable des petits paniers de Paques avec des petits cadeaux dedans (cela soutient en plus la société de consommation, le lapin de Paques est une vraie  proposition politique pour monsieur Hollande), j’ai surpris un Easter Bunny au centre commercial en train de demander à un enfant ce qu’il souhaitait avoir pour Paques. Puis il s’est fait photographier avec le gamin flatté, qui doit être surement un enfant célèbre et plein de bonté pour accepter de se faire prendre en photo comme ça…

Le lapin de Paques est donc un réel progrès:

primo on dégage les cloches donc on gagne en dignité, on ne le répètera jamais assez

deuxio il soutient la croissance et surtout celle des pays en développement, donc ouvert sur la question de la mondialisation

tertio il est biologiquement d’une IMMENSE modernité et certainement l’ami de monsieur Peillon, puisqu’un lapin qui a choisi librement d’apporter des oeufs, c’est un lapin qui a plus que choisi son gender, non?

On a donc remplacé l’agneau étouffé par le lapin produisant des oeufs, on a décoré notre maison de fleurs et de papillons, d’arbres de Paques sur lesquels on suspend des oeufs couleur niaise et pastel, mais si MIGNONS; une dame très chic chez qui je suis allée prendre le thé avait même un centre de table sorti tout droit de chez le fleuriste le plus huppé: un petit petit buisson de buis taillé… EN FORME DE EASTER BUNNY.

Voilà ce qui m’a manqué particulièrement cette année. Ce petit lapin aurait pu faire passer mon Easter de merry à happy, d’enfantin à respectable. Je me suis contentée de le fêter joyeusement, un peu trop à la française sans doute.

Seule différence et de taille: il a fait très beau et très chaud.

usa_easter_2013 038

Publicités

9 réponses à “Easter bunny

  1. Depuis toute petite, c’est le lapin qui amenait les oeufs chez nous (pas les cloches!). C’est signe de renouveau, de printemps… Ici aussi Easter bunny sous une chaleur… mais c’est l’autome 😉 Et au menu: pizza et restes de la veille!

  2. j’aurai préféré une chartreuse… moi, je cours derrière les enfants !
    et trois fois ! quelles cloches ces cloches ! elles en ont largué partout !

  3. Toute mon enfance (en France), j’étais très confuse avec cette histoire de cloches qui reviennent de Rome, plus les lapins de Pâques, plus la résurection de notre Seigneur. Heureusement que je ne suis plus catholique, ça m’a simplifié la vie! 😉
    Ici aussi y’a plein de chocolats, mais ils sont trop chers et dégueulasses. Heureusement que les enfants sont petits et ne savent pas ce qu’ils ratent! 😀

  4. excellent, ton billet! j’ai bien rit, pour une fois que la cloche ce n’était pas moi…et l’image du père noël sous prozac risque de me valoir encore un fou rire, toute seule dans ma cuisine…
    Peut-être que ici aussi le lapin de Pâques amènera le printemps, mais pour l’instant, il est très en retard!

  5. J’ai bien ri lors de la description des quelques chocolats jetés comme ça, vite fait dans les pots de fleurs de l’appartement ou dans un jardin. J’avoue que j’ai du mal à manger autre chose que de l’agneau le jour de Pâques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s