have fun…

have fun! une expression adorée des Américains.

Ce fun m’a collé pendant six mois une pression de malade parce que pour nous les frenchies, ça va dire qu’il faut absolument que ça rigole, qu’on a passé un super super super moment, bref qu’en gros, notre langue n’étant pas assez riche probablement, on va chercher un trois lettres engliche pour exprimer son extase: fun.

Pendant six mois j’étais donc censé avoir du fun partout:
en tenant la caisse pour la vente de livres de l’école, jardiner pour le garden club de fiston number three, aussi bien qu’un dîner entre amis (évidemment cela dépend des gens), une vente de minettes (ça c’est par principe TOUJOURS fun), prendre un thé…

Depuis quelques temps je nourris un grand doute sur le fun version américaine. Soit ils sont vraiment très niais -théorie particulièrement cultivée chez nos chers intellectuels français, soit ils sont vraiment très positifs.

J’ai observé de très près la prononciation et le contexte du mot fun.

Premier indice: ils ne sont pas spécialement hilares quand ils utilisent ce mot. Ce n’est peut-être pas donc toujours signe de bobby l’éclate.
Deuxième indice: puisque son utilisation récurrente n’accompagne pas nécessairement des moments d’une intensité dite hilaratoire, il peut être aussi le témoin modeste d’un moment de détente. Si, si ça arrive, entre deux moments de boulot. Si c’est vraiment la franche rigolade, j’ai noté qu’on rajouté so much fun ou bien it was a blast.

J’ai beaucoup réfléchi, c’est sûr.

J’ai fini par demander à une copine américaine qui a vécu en France: le mot fun se traduirait davantage par amusant. Ouf, je suis vraiment soulagée du poids de la culpabilité de ne pas avoir rire au bon moment. Il faut dire que j’avais pris l’affaire très au sérieux. Plus encore si on l’utilise ici souvent c’est parce qu’on apprécie de voir, d’envisager, de considérer ces petits moments d’une vie bien simple comme autant de temps pour s’amuser. Une philosophie de vie bien moins compliquée que la notre, qui s’applique à ranger par catégories du moins drôle au plus drôle, selon des critères universels et français, saupoudrés d’esprit critique, c’est bien là un de nos sports (ça et la fraude fiscale, ceci dit vues les taxes, il faut bien…). NON, les Américains ne se prennent pas la tête comme nous, ils voient le fun partout comme une façon légère de prendre les choses: je vais apprendre à jardiner, ça va être fun! je vais tenir la caisse comme lorsque je jouais à la marchande, ça va être fun! je vais rencontrer une personne nouvelles, ça va être fun!

C’est tout simplement amusant.

Ouf ça va. Moins de pression.

Depuis je vis un fun franco-américain. What about you?

usa_décembre_2012 378

Publicités

9 réponses à “have fun…

  1. J’aime 🙂
    Je les vois un peu naifs parfois nos amis américains comme peuvent l’être les jeunes nations face à nous, des p’tits vieux un peu blasés.
    Ici fun clinquant à la St Trop’ : faut qu’ça brille avec plein de mots anglophones.

  2. yes!! let’s have fun!!! c’est ma philosophie, les petits bonheurs du quotidien, les joies simples et l’émerveillement!!! c’est ça non?
    alors maintenant ma belle Diane il me reste à te souhaiter d’avoir bcp de fun ds ta vie !!!

  3. belle analyse qui montre bien la finesse d’une langue : un mot ne peut pas être juste traduit, il fait parti d’une culture, d’un état d’esprit et c’est ainsi gobalement qu’on peut en saisir les nuances.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s