enough is enough!

Il y a des matins comme ça où l’on se lève avec une obsession. Ca ronflait dans ma tête bien avant le réveil, je ne pense à rien d’autre, le monde n’existe plus, il a été anéanti par mon IDEE.

Il y a deux mois ma fille A a été traitée une quatrième fois contre les poux cette fois avec du malathion pur prescrit par le pédiatre. Pour les françaises, cela revient à prendre notre sacro-saint Prioderm, le distiller, et badigeonner la tête de cet étrange absinthe dont les vapeurs sont tellement fortes que les yeux sont rouges.

Comme le veut la coutume ici, l’infirmière vérifie la semaine suivante, puis la semaine suivante. Puis stop. Normalement. J’ai de la chance, je suis tombée sur une dingue du zèle: elle a verifié quatre fois la tête de ma fille avant Noel, puis après les vacances. Et puis encore la semaine dernière. Lundi dernier, dans une apparition, elle a trouvé ce qu’elle cherchait frénétiquement comme une guénon: deux lentes à hauteur des oreilles. Elle a donc renvoyé ma fille avec cet air prénétré qu’ont les fonctionnaires américains, comme si la nation était en danger.

Cette fois, bourrée de doutes, je suis allée chez le pédiatre. Il y a bien deux lentes mais à cette hauteur du cheveu, il y a de fortes chances qu’elle soient mortes. Chose étrange, la même histoire est arrivée à une de mes amies, sa fille (belge, tiens pas américaine) avait été renvoyée abusivement.

J’ai donc écrit un mail au directeur en mettant en copie sa chère infirmière (blonde et appétissante évidemment) pour lui signifier que le pédiatre avait remarqué l’acharnement excessif de l’infirmière.

un jour, deux jours, trois jours. Une réponse hypocrite rappelant les règles de bonne hygiène.

Et la dondon a recommencé hier!

Or…
vous allez me prendre pour une folle…

les lentes je les récupère!
je les met sur un mouchoir et les entoure au crayon pour voir si elles sortent de leur cercle.

Oui oui…
et elles ne bougent pas…

donc?
elles sont mortes, on est d’accord?

Après quelques recherches sur internet, il apparait que l’association des pédiatres des Etats-Unis, l’association nationale des infirmières, l’école de santé publique de Harvard sont toutes d’accord pour dire que cela ne sert à RIEN de renvoyer des enfants qui ont quelques lentes, surtout après avoir été traités, puisque des centaines de lentes mortes peuvent encore rester sur la tête et être confondues avec des lentes vivantes ou même des pellicules…

Ces institutions mettent même en garde contre les absences répétées qui nuisent à la scolarité.

Je suis anéantie par la mauvaise foi hallucinante de cette administration. Hasard du calendrier? J’ai lu ce matin sur le site du Point, qu’on avait demandé à une élève dans un collège américain, de faire réduire sa poitrine, la maman s’était plainte, qu’on se moquait trop de sa fille, voilà la solution que lui a proposé l’administration, plutôt que d’apprendre aux élèves à se maîtriser.

Je suis en ce moment précis en train de curer mon humeur exécrable avec un ENORME muffin au chocolat et un lattè au goût noisette. Je sais maintenant pourquoi les drive-in sont nombreux ici.

usa_décembre_2012 145

Publicités

26 réponses à “enough is enough!

  1. ça me fait moins rêver là les US…mais c’est surtout l’infirmière qui est bizarre non?
    Vive les muffins…mais bon je suis d’accord c’est pas la solution!

  2. elle est dingue. en plus elle se fait assister de sa copine infirmière au rectorat. forcément pas vachement neutre. curieusement tous ceux qui sont extérieurs à l’école ont des conclusions très différentes… welcome in America. The rule kills the brain!

  3. Uh? Je n’ai jamais entendu parler d’enfants renvoyés de l’école pour cause de lentes! C’est une plaie pour les parents, c’est sûr, mais tant qu’ils sont informés, traitent le problème, etc. je ne vois pas le problème justement. Faut pas abuser quand même…

  4. entièrement d’accord avec toi. j’ai accepté que ma fille soit renvoyée à chaque fois que je voyais moi aussi des poux bien vivants. La c’est trop! la règle grotesque stipule que les lentes doivent être à moins d’un quart d’inch du crane. Les deux dernières fois les deux lentes étaient à 3 inches…

  5. C’est vraiment chercher des poux dans la tête cette histoire ! Ça me navre pour toi : Avoir la vie pourrie par cette (absence de !) sale bête !…L’infirmière est-elle vraiment contre ta fille ou a -t-elle des consignes ? Dingue cette histoire !!

  6. Et tu comprend pourquoi on devient gros… ou qu’on se ruine en frais d’avocat! Manifestement, il y a de l’abus. Le seul truc qui va les arrêter, c’est la lettre d’avocat, de préférence par un type connu dans ce milieu, malheureusement, il n’y a que ça qui fonctionne!

  7. OMG elle est folle celle-là! Courage… J’en ai connu des numéros similaires et franchement ça donne envie de les étrangler (et de pas rester polis!).

  8. Les lentes mortes sont blanches, les vivantes foncées. Cette histoire d’inches est dingue ! Tu ne peux pas les menacer d’arrêter de payer je en sais quel fund raising ? Dès qu’on parle argent les choses bougent aux USA. Bon, sinon, mes 2 dernières après 2j au centre de loisirs ont eu des poux et je me bats encore …..Courage ….

    • anne-isabelle tu deviens très technique!!!! le fund raising dans une école publique de quartier riche, cela ne les impressionne malheureusement pas! en France sinon le Prioderm marche assez bien!!!

  9. Les français et européens seraient-ils sales ?!?
    Je me rappelle ma corres’ canadienne qui me trouvait sale parce qu’en rentrant de la plage, je me douchais ET me savonnais, MAIS je ne mettais pas de déodorant avant de me coucher…. Elle ne passait pas sous la douche et se tartinait les aisselles où tu pouvais voir les différentes strates de déo-crème…
    L’hygiène à l’américaine…..
    C’est moche de s’acharner sur des enfants…. Pouilleux ou pas 🙂

  10. 15 ans aux USA et jamais vu ou entendu ce genre de chose….est ce purement Americain ou plutôt une obsession personnelle de l’infirmière envers ces petites bêtes? Ne cédons pas a la tentation du stéréotype; mais l infirmière aurait bien besoin d une leçon…..demande a lui présenter en meeting one on one tes recherches et gratte toi la tête pndt toute la présentation:) courage…..

    • Oh je cultive mon sens de la réplique in English: j’ai laissé un message à la county school nurse l’invitant à se rapprocher de mon cabinet de pédiatrie, afin qu’il puisse lui expliquer la différence entre lentes mortes et lentes vivantes…
      C’est le sud aussi, j’ai l’impression de ne pas vivre dans la même Amérique que les autres! Et dans le Sud il y a des comtés plus ou moins fiers d’eux. Ici trèeeeees fiers….

    • D’autant que l’association nationale des infirmières scolaires, des pédiatres américains et l’école de santé publique d’Harvard recommandent toutes les trois de ne pas renvoyer les enfants à moins qu’ils soient très infestés. Morte de rire: elles ont observé que généralement c’étaient les établissements médiocres qui étaient excessifs. Bien sur j’ai fait suivre cette étude au directeur…

  11. Coucou,
    Bonjour,
    solution sans produits que nous a appris notre séjour outre mer: tu prends ton enfant, tu le pose dans le bain, tu lui mets de l’huile sur toute la surface chevelue, tu entoures de film plastique, tu lui mets une serviette sur les épaules, tu laisses l’enfant devant un walt disney (pour ne pas qu’il te mette de l’huile partout), ensuite tu fais deux ou trois shampoings de suite pour dégraisser, tu peigne au peigne à lente et tout tombe, elles sont asphyxiées.
    refaire par précaution une semaine plus tard.
    très économique et très efficace.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s