six months!

cela pourrait être sentir la fin d’une grossesse (n’est-ce pas cousine?), la période d’essai d’un CDI un peu rudement négocié, ou une attente très longue pour l’appartement de ses rêves.

Pour moi c’est passé à toute vitesse, six mois que les enfants vont à l’école et c’est déjà la fin de leur premier semestre américain, c’est fou! A la moitié de finir un tout, une année de scolarité américaine!

Quel bilan pour ces six mois?

C’est un choix un peu fou, il est rude parce que cela implique de faire le CNED à la maison pour les deux aînés, de monter de toutes pièces le français des « moyens » (classes de primaire!). Tant mieux parce que le programmme est plus que light ici. Est-ce le Sud ou la campagne ou le système américain?

Quoiqu’il en soit, les deux aînés sont en tête de peloton et se sont faits plein de copains, les trois du milieu ont plus de mal mais rattrapent aussi, les amis mettent en revanche plus de temps à venir, tant il est vrai qu’à cet âge on goûte moins à l’exotisme des gens venus de loin.

Quant à la maternelle, on touche le top. Ma dernière court pour y aller, mon gars de quatre ans est pris tel qu’il est et non tel qu’on voudrait qu’il soit, les progrès sont au coin de sa tête…

L’école américaine demande moins aux enfants en termes de connaissances, les tests au collège se font avec le classeur ouvert et ceux du primaire ont été révisés mot pour mot toute la semaine qui précède…

Mais la créativité, l’attention, la gentillesse, la pédagogie des maîtresses est extraordinaire. Les enseignants ont toujours considéré nos enfants non pas comme des corvées supplémentaires (il faut dire qu’ils ne les ont pas tous les sept d’un coup…) mais comme des défis. Comment peuvent-ils mieux apprendre? Quels supports? Des pros de la pédagogie. Et moi j’apprend plein de trucs encore.

Il reste seulement ça et là des reliquats d’arriérisme. On sent bien leur étonnement et leur incompréhension devant certaines différences culturelles. Oui les Américains se suffisent bien à eux-mêmes, le traumatisme suprême consiste à changer d’Etat. Quand ils raconent qu’ils viennent d’arriver et que c’est rude, je rigole dans ma barbe d’Européeenne: c’est gérable encore, non? Il est vrai qu’en Europe changer d’Etat pour nous aurait pour équivalent de changer de pays… et de langue. Ainsi ils demeurent unis, comme le veut la devise « united we stand » et quiconque vient par ici se voit servir à tout va un discours sur la chance qu’on a d’être en Amérique. Une amie (qui se reconnaitra!) me racontait qu’il y avait des cours à l’université pour les étudiants étrangers, comme quoi ils avaient une chance folle.

Oui ce choix est un peu fou. De découvrir, d’apprivoiser mais pas de devenir forcément Américain. et ça c’est bien compliqué à comprendre pour eux. Par principe un étranger est un immigrant, donc il se plie, il aime, il colle aux règles. Et surtout dans le Sud. Parce qu’ils sont VACHEMENT FIERS.

En France c’est vrai que le système est bien plus psycho-rigide, mais davantage sur les contenus et sur la forme utilisée pour les assimiler. Les apparences semblent plus psychorigides mais dans le fond, on peut donner un coup de pied sans se faire convoquer par le directeur, on peut avoir deux lentes sans que le rectorat en soit informé, on ne fait pas marcher les enfants sur une ligne d’une classe à une autre.

Ce qui est difficile ici, c’est que l’apparence est trompeuse, l’école américaine fabrique des moules aux apparences très différentes, mais les têtes doivent être bien semblables. La règle de vie est fondamentale, les contenus d’apprentissage une anecdote, le comportement doit être conforme aux normes – un genre de label formated in America, le caractère importe moins.

Ce choix est un peu fou encore, mais passionnant parce qu’on plonge ici au coeur d’une attitude qui me semble, d’après ce que j’entend dire, se reproduire dans le travail, dans les relations sociales. Les enfants adorent parce qu’elle a l’apparence d’une liberté, les enfants apprécient aussi le positivisme des professeurs.

Moi je cherche encore à comprendre pourquoi il faut autant se conformer.

usa_décembre_2012 104

Publicités

12 réponses à “six months!

  1. super ce petit bilan!!! mais quel boulot de gérer les rythmes des écoles plus l’école bis à la maison le soir!!! pour tes enfants c’est un super apprentissage , ils vont être très doués en adaptabilité!!! je vous souhaite à tous un très bon deuxième semestre.

    • je nous le souhaite en tous les cas, plus paisible que le premier! ou c’est un pari en adaptabilité! curieusement les plus motivés (moi) sont ceux qui trouvent ce challenge plus difficile!!! la vieillesse?

  2. Je pensais que ça faisait plus longtemps que vous étiez installés, vous avez l’air super à l’aise dans votre environnement de part les quelques articles que j’ai lus!

    Je me permets de te filer un lien d’ailleurs, pour des cours en français : http://www.academie-en-ligne.fr/Default.aspx. Tu connais sûrement d’ailleurs, mais il y a plein de ressources.

      • Mais de rien! J’ai été prof de français à Ottawa pendant quelques années et j’ai gardé des liens intéressants. N’hésite pas à me faire signe par courriel si besoin!

  3. Moi aussi, ça m’intéresse vraiment d’avoir ton regard, tes réactions « primaires » comme ton souci de ne pas tomber dans les clichés facile. Merci et bon vent pour ces 6 mois, on est là et on pense fort à toi.

  4. en fait je me suis aperçue que j’étais moins tourmentée quand je réagissais à chaud que lorsque je faisais de sposts, genr epurée je vais te cérébraliser l’affaire. Non la tête et le coeur dans le temps présent, ce temps américain qui m’est donné…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s