reading #1

L’école nous a donné un programme d’encouragements à la lecture: state reading log. Joie de mon côté intellectuel-enfoui-depuis-que-j’ai-quitté Paris.

Pleine de bonnes résolutions maternelles je me suis penchée sur la liste d’idées, m’imaginant déjà un monde de têtes bien faites, de lectures classiques, de têtes bien faites, civilisées aux perspectives citoyennes et internationales.

Enthousiasme qui a filé comme un pet.

Incitation à lire des magazines, de sites internet, des brochures de musée. Numéroquatrebis doit rendre pour la semaine prochaine 12 lectures à la noix comme ça.

ATTENTION: je ne suis pas contre l’idée que les enfants s’intéressent au monde qui les entoure. Non je ne suis pas une vieille Amish qui pue l’ancien.

Mais pour moi la lecture de l’actualité est le fruit d’un lent apprentissage: on partage avec ses parents quelques infos, on lit de temps en temps un magazine adapté (et vachement sérieux, parce que faut se cultiver hein?), puis vers 11 ou 12 ans on commence à lire la presse, régulièrement. En développant un esprit critique, en discutant avec les parents. Comme ça à dix-huit ans le dimanche à l’heure du café on a des vraies discussions de bourgeois constipés MAIS CULTIVES .

Mais revenons à nos moutons. J’ai donc un gros problème de sur-intello: mon fils a bien lu 12 trucs en deux mois mais des vrais livres! Proust, Stendhal, etc. Non plutôt cabane magique-slash-atlas du monde entier (un gros dingue de géographie en plus)- slash- tintin -slash le clan des sept -slash une biographie d’Abraham Lincoln en anglais (ça en jette ça hein?)
Et je n’aime pas beaucoup l’idée de l’encourager à picorer des articles courts, je sens que tire-au-flanc comme il est, je sens comme une intuition qu’il va laisser tomber les vrais bouquins.

Je vais encore passer pour la dingue de service: Oui vous comprenez, chère teacher, mon fils n’aime pas lire moins de vingt lignes, son problème, c’est qu’il dévore et que vos trois feuilles de caillou, il se les fait en un goûter. What about your students, il ne lisent pas? Oh les gros ignorants!

signé: the crazy french mom.

 

usa_thanksgiving_2012 224

Publicités

7 réponses à “reading #1

  1. bonjour chère crazy french mom
    avant tout je te souhaite une très belle et douce année pleine de petits bonheurs et de belles rencontres, de partages…
    et pour te rassurer sur le fait que tu ne pue pas la vieille amish, je suis comme toi et j’ai du mal avec certaines lectures demandées dans les écoles de notre cher pays!!! mais bon heureusement je veille au grain et essaie de lui proposer autre chose:)
    bravo pour les lectures de ton bonhomme!!! chapeau bas jeune homme!!!

  2. RebelFrenchMom,
    tiens bon !
    j’ai vu la liste proposée sur le site de l’éducation nationale : il y a du choix.
    une maîtresse de CM1 y a pêché des titres…. que des livres « tristes » (thèmes)… à donner des tendances suicidaires !
    (« policier », différence, handicap physique, mental, peur de la mort, peur, mort, voire un pas vraiment saisi… si suicide ou mort !!!!!!)

    et si tu lui proposais un article shabby style ? ou amish style ?
    évite le parisian style, tu vas la tuer la maîtresse !!!!

  3. Mais les pauvres américains, ils n’ont pas la chance d’avoir l’abondance littéraire française!…même si nous on l’a mais faut voir ce que lisent nos enfants à l’école!!!! Fonces à 12 ans, j’ai dévoré Maupassant, Balzac…Quant à la revue de presse, tu lui fait lire celle de FC!!!

  4. En plus il est à un âge où ils aiment les histoires… alors certes, peut-être qu’elle n’aime pas le clan des 7 ou autre « roman », mais des biblios, des récits d’aventure… c’est quand même top à cet âge ! Courage crazy french mom, tiens bon ! (ou fais-toi expliquer l’intérêt par la maîtresse, ça fera mum attentive à son petit chéri et très impliquée)

  5. Ce qui m’étonne, c’est que cela t’étonne…. L’Amérique dans son ensemble n’accorde pas d’importance à la lecture. Ici j’ai essayé d’aller à l’encontre avec quelques succès tant que les enfants étaient jeunes, mais en fin de secondaire, mes efforts n’ont plus rien donner. Même ma fille aînée qui était une grande lectrice petite ne lit plus un seul livre…. Heureusement que le programme francais exige un minimum jusqu’à la terminale. Pour ce que je constate autour de moi, les jeunes ne lisent rien d’autre que ce que la prof de ton fils propose…
    Bon courage et bonnes lectures!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s