Only one first

Ca fait toujours drôle de voir UN dans son calendrier. Et le premier c’est toujours important.

Premier bébé, premier sourire, premier job, premier jour, première nuit, premier ami, etc.

Premier premier janvier aux US. On pourrait se bourrer la tête de résolutions, de décisions, de motivations, de mots savants en ions qui se traduisent presqu’aussi savamment en anglais. On pourrait bourrer notre agenda de calendrier et de culture, vous balancer une tonne de photos et crâner vachement.

Ici réaliser ses rêves est très important, mais ce ne sont pas seulement de grandes aventures, des belles dames au fond de leur garage qui inventent la crème à devenir jeune, riche et citadine ou des cowboys arme au poing (encore!) qui conquièrent une énième fois une terra incognita en mal de civilisation.
Ce sont des bricoles aussi, avoir la paix, voyager, ranger, mais surtout espérer.

Parce que le premier ça sert avant tout à se remplir d’espérance. On voit les jours à venir comme un petit recommencement. On entrevoit, on souhaite, on change un peu.

Le premier janvier c’est une lumière au chaud dans le coeur et dont l’étincelle en serait le rire.

Je vous souhaite donc en 2013 de rire.

20130101-122557.jpg

Publicités

7 réponses à “Only one first

  1. Je sais faire ! – Mon mari dit que je ne suis pas sérieuse, c’est un compliment pour moi !- Alors chic pour une belle année légère, je l’espère pour tous ! Merci pour tes nouvelles de chez les riquains qui instruisent de façon amusante !

  2. Comme une première page d’un cahier que l’on commence. Un cahier que l’on voudrait beau, propre, ordonné, clair… et qui sera finalement raturé, abîmé, bourré de petites notes un peu partout, fouillis comme je le suis !
    Que 2013 sois pleine d’éclats de rire pour toi ! Bonne année aux states !

  3. Belle année à vous aussi! Oui le 1er janvier, c’est comme un cahier vierge…il nous reste à noircir ses pages! J’espère de tout coeur que les pages que vous écrirez vous rempliront de joie, d’espérance, de quiétude, mais aussi de douleurs, de larmes, d’émotions…car ça ne serait pas vivre que d’essayer de vivre sans!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s